Quetzal Lab est-il un bureau d'études ? Oui, mais pas que. Une agence de design ? Oui, par son attachement à la finalité et à l'usage avant toute question technologique. Aidera-t-il vos projets à prendre leur envol ? Oui, certainement.

Quetzal Lab est la structure que j’ai créée il y a 4 ans. Freelance en systèmes embarqués et iOT, je propose un travail personnalisé et individualisé au plus proche du produit. Véritable artisan, compagnon du numérique, j'ai exercé auparavant auprès de Thales sur le radar du Rafale, puis chez Inventel sur les premiers objets connectés Bluetooth et les box triple play, et, enfin, chez Thomson Telecom/Technicolor sur la maison intelligente.

Mes interventions sont aujourd'hui de deux types :
  • Développement de nouveaux produits :
    Avec ou sans cahier des charges, je travaille avec vous sur la définition du besoin et la mise en place de développement rapide afin de valider ou modifier vos concepts et idées au fur et à mesure.
  • Pompier expert :
    J’interviens sur des produits en phase finale mais encombrés de bugs résiduels ou de problèmes d’architecture. L’objectif est de débloquer les développements tout en formant votre équipe sur les problèmes rencontrés. Ce type de mission peut aussi prendre le format de revue de code.

Du point de vue software, les activités sont :
  • Architecture et développement de firmwares contraints et embarqués.
  • Algorithmes et machines d’état.
  • Optimisation cpu, mémoire et consommation électrique.
  • Capteurs et actionneurs, développement de leurs drivers, optimisation de leur configuration au regard des contraintes du système, orchestration de leur utilisation sur des produits multi-capteurs.
  • Communications sans fil à base de BLE, Lora, Sigfox...
  • Bonnes pratiques : mise en place de méthodes de suivi sécurisantes (versioning et suivi des firmwares déployés, souvent un point trop léger en phase de développement).
Côté hardware, je sors facilement l’oscilloscope et le fer à souder pour des investigations de debug ou ajouter des composants de tests. Je ne conçois toutefois pas de carte depuis zéro. En effet, comme pour le logiciel, je suis convaincu, pour le bien et l'efficacité du projet, qu’un prototype doit être développé comme un produit. Il faut donc intégrer, du moins en réflexion, les contraintes de production et certification dès les premiers designs hardware, ce qui est un métier et une expertise à parts entières. Pour cela, je travaille avec des partenaires reconnus dans leur domaine.

Le format des missions peut être au forfait, sous réserve d’avoir un cahier des charges bien défini. Dans le cadre d'un projet en développement, le format à la journée est une formule très avantageuse par la souplesse qu'elle offre. Il n’y a pas, dans ce cas, d’engagement de résultat (impossible sans cahier des charges finalisé avant le début de la mission) mais il y a engagement de moyen. Pour cela, je rédige et envoie un compte-rendu quotidien de mes activités et observations sur le produit. La mission peut s’arrêter à tout moment, avec l’unique obligation morale d’en expliquer la raison (arrêt du projet, mise en pause, changement de priorité, insatisfaction quant à la méthode de travail ou sur le relationnel…). C’est une méthode qui marche très bien et aucune de mes missions n’a jamais été stoppée avant son terme. Les contrats vont de quelques jours à des durées plus longues, sur la base de mois renouvelables. Cette limite est l’occasion de faire un point intermédiaire avant le poursuite de la collaboration.

A noter que Quetzal Lab a l’agrément CIR et CII (renouvellement en cours pour 2020-2022), ce qui vous permet d’intégrer les factures dans vos dossiers CIR et CII.

Au plaisir, donc, de vous rencontrer, et n'hésitez pas à me contacter pour faire plus ample connaissance,